Les lames du cardinal

couv68021993

Titre : Les lames du cardinal

Saga : Les lames du cardinal, tome 1

Auteur : Pierre Pevel

Editeur : Folio

Genre : Fantasy

rating-4-star

Résumé : Paris, an de grâce 1633. Louis XIII règne sur la France et Richelieu la gouverne. Le Cardinal, l’une des personnalités les plus puissantes et les plus menacées de son temps, doit sans cesse regarder des ennemis de la Couronne. L’espionnage, l’assassinat, la guerre, tout est bon tour parvenir à leurs fins… et même la sorcellerie, qui est l’œuvre des plus fourbes adversaires du royaume: les dragons! Ces redoutables créatures surgies de la nuit des temps ont en effet survécu et se dissimulent parmi les humains, ourdissant de sombres complots pour la reconquête du pouvoir. Déjà la cour d’Espagne est tombée entre leurs griffes… Alors, en cette nuit de printemps, Richelieu décide de jouer sa carte maîtresse. Il reçoit en secret un bretteur exceptionnel, un officier dévoué que la trahison et le déshonneur n’ont pourtant pas épargné : le capitaine La Fargue. Car l’heure est venue de reformer l’élite secrète qu’il commandait jadis, une compagnie d’aventuriers et de combattants hors du commun, rivalisant d’élégance, de courage et d’astuce, ne redoutant nul danger: les Lames du Cardinal!

 

Appréciant l’écriture de Pierre Pevel ainsi que l’histoire des trois mousquetaires d’Alexandre Dumas, j’étais curieuse de découvrir ce texte. J’ai apprécié ma lecture, même si j’ai été un peu déçue par rapport aux attentes que j’en avais.

On découvre ici un Paris du XIIIème siècle fantasmé, où une race de dragons existe et complote dans l’ombre. Cela dit, l’aspect fantastique est peu présent dans le roman qui se concentre surtout sur les complots politiques et sur la présentation des personnages.

Parlons des personnages, car au final c’est ce qui m’a le plus perturbé dans ce roman. Il y en a beaucoup, et leurs points de vue sont présentés les uns après les autres, sans qu’ils ne semblent avoir de rapport entre eux. Tout ceci fait que je me suis sentie perdue tout le premier tiers du roman. J’ai même failli abandonné. Mais j’aime tellement la plume de Pevel, que je me suis accroché, et je ne le regrette pas, car la suite du roman en vaut le coup.

Passé ce premier tiers du roman, les connexions entre les personnages ont commencées à se faire et ont réveillé mon intérêt. Les personnages constituant les lames du cardinal se sont révélés à la hauteur, et leur caractère et leur camaraderie m’ont rappelé ce que je préfère dans les trois mousquetaires. Un très bon point donc ! J’ai notamment eu un faible pour Agnès, Marciac et Leprat. Je vous en dit pas plus, pour vous laisser la joie de les rencontrer.

L’intrigue, comme je l’ai dit plus haut, fait la part belle aux complots politiques, tout en nous offrant de belles références historiques, notamment la rivalité entre l’Espagne et la France qui existait à cette époque-là. Pierre Pevel a le don pour poser des univers et des atmosphère intéressants, c’est toujours le cas ici. Il nous offre une aventure mêlant conflit de pouvoir et ésotérisme, nous laissant palpitant sur les dernières pages.

Pour conclure, malgré un début un peu confus de par la pluralité des points de vue, cette histoire se révèle à la hauteur par la suite. Si vous souhaitez lire une aventure rocambolesque à la hauteur des écrits d’Alexandre Dumas, je vous conseille la lecture des Lames du Cardinal.

A propos Edorra 83 Articles
J'ai grandi entourée de livres, films et séries TV. J'adore découvrir de nouveaux univers, de nouveaux personnages et de nouvelles histoires. J'aime aussi en créer par l'écrit. J'ai un grand faible pour les sagas, qu'elles soient fantasy, fantastiques, SF ou historiques.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*